Environnement

Afin de garantir notre qualité de vie sur le long terme, nous devons absolument préserver notre environnement. L’exploitation démesurée des ressources naturelles détruit notre base de vie essentielle. Eaux polluées, terres infertiles, carences en énergie et réchauffement climatique en sont les conséquences.

Le vélo figure parmi les moyens de transport les plus respectueux de l’environnement. Cependant, leur production est souvent loin d’être écologique. Les métaux lourds contenus dans les laques polluent les eaux et les terres. L’électricité bon marché, à base de charbon, utilisée pour la production d’aluminium et de carbone, contribue au réchauffement climatique. Les tendances changent et nous poussent de plus en plus souvent à remplacer certains produits par de nouveaux modèles. Les produits bon marché, de qualité souvent moindre, ne font qu’accroître nos montagnes de déchets.

En termes d’environnement, 47° Nord est bien différent.


Au lieu de posséder une voiture d’entreprise, je m’occupe de la plupart des courses avec la remorque de mon vélo et lorsque cela n’est vraiment pas possible différemment, j’ai recours aux véhicules de Ouvre un lien externe dans une nouvelle fenêtreMobility. J’utilise de l’électricité provenant d’une centrale hydraulique et éolienne locale. Mon atelier est illuminé par des lampes LED économes et chauffé au gaz biologique en hiver. Le bois que j’emploie provient de sylviculture durable et n’est traité qu’avec des huiles végétales. J’utilise du papier recyclé pour mes imprimés et des produits nettoyants fabriqués avec des ressources renouvelables. Même le serveur qui met ces lignes à ta disposition est alimenté avec de l’énergie solaire.

En créant mes produits, je suis particulièrement attentif aux matériaux employés. Ils doivent être durables et persistants, il faut pouvoir les réparer et les recycler facilement à la fin de leur durée de vie.

Je suis convaincu qu’une société à 2000 Watt est tout à fait possible. Nous pouvons transformer notre système économique de manière radicale afin de devenir une communauté coopérative, ancrée dans sa région et prenant soin de ses ressources. Certes, le chemin est dur et les obstacles considérables, mais les exploits réalisés ces dernières années m’encouragent vivement à continuer dans cette direction.